Macky Sall : «Nous n'avons plus le temps de gérer des conflits d'intérêts !»

Publié le par Souleymane

En tournée politique en Italie et en France, Macky Sall a rencontré hier à Paris les responsables et militants libéraux de France. Ce matin, le directeur de campagne du candidat Abdoulaye Wade devra officiellement installer le comité électoral de France, dirigé par Mamadou Lamine Thiam.

« Nous n’avons plus de temps de gérer des conflits d’Intérêts. L’heure est au rassemblement et à l’unité des responsables du parti, aux membres de la fédération et aux mouvements de soutien ». Ainsi, le Premier ministre Macky Sall s’est adressé hier aux militants libéraux de France et aux comités de soutien pour la réélection du président Abdoulaye Wade. Le secrétaire général national adjoint du Pds et directeur de campagne du candidat Abdoulaye Wade a exhorté les responsables politique du parti à « s’oublier » pour ne regarder que « l’intérêt du parti et du pays ». Macky Sall renouvelé tout le soutien du parti et celui de leur candidat Abdoulaye Wade à ses camarades. Il a lancé un nouvel appel à la mobilisation, invitant les responsables de section à « aller vers les militants, où qu’ils soient et tant qu’ils sont » pour les faire participer massivement au vote du 25 février 2007. « Le seul combat qui vaille en ce moment, c’est l’élection triomphale du président Wade au premier tour de la présidentielle ». La France étant la plus grande fédération du Pds à l’extérieure est suivie de très prêt par l’Italie, ce qui explique de fait l’importance de la mission politique de Macky Sall à quelques jours du début de la campagne, le 4 février prochain. Hier à Paris, Macky Sall s’est dit satisfait de la grande mobilisation des militants, « preuve de vitalité qui ne trompe pas ». À son avis, cela montre une fois de plus que « le Parti démocratique sénégalais est bien fortement représenté dans l’hexagone

Le directeur de campagne du candidat Abdoulaye Wade réunira ce matin à Paris les responsables libéraux pour apporter la lumière sur nombreux comités électoraux qui se sont créés de façon anarchique et se réclamant tous légitimes de représenter la fédération de France. Avant la rencontre de ce matin, Macky Sall a montré la couleur, affirmant à qui veut l’entendre qu’il n’y aura « qu’un seul comité électoral pour toute la France ». Le bureau fédéral, sous la houlette du député Amadou Ciré Sall, a déjà institué un comité électoral, vendredi dernier, avec le vote à l’unanimité de Mamadou Lamine Thiam, par ailleurs secrétaire général de la Cellule initiative et stratégie (Cis) de France pour le diriger. À l’issue de la rencontre de ce matin, celui-ci devrait être confirmé par Macky Sall, et Mamadou Lamine Thiam se verra alors confirmer à son poste de président du comité électoral pour mener le Pds de France à la victoire. Prenant congé de ses hôtes, Macky Sall a mis en garde les mauvais perdants qui, au soir du 25 février, ne se priveraient pas de contester les résultats du vote. C’est ainsi qu’il a exhorté ses camarades à très vite « faire la différence dès les premières heures du vote ». « Je sais que vous êtes capables de faire élire notre candidat avant midi », a-t-il conclu.

 

Source : Le Soleil

Publié dans elections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article